Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le monde de philippe Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

...Allons voir...

Philippe Maréchal
...Allons voir...
...Allons voir...

C’est mon espoir, c’est mon rosier, c’est mon amour. Je l’arrose tous les jours. Après que je l’eus laissé à son sort durant ces hivers si terribles, je l’ai retrouvé, amendé tout comme moi, nourri, et caressé sans qu’il me pique. Ces fleurs sont incroyables et personne jamais ne l’a vu ainsi, abreuvé, et donnant toutes ses fleurs, élancé et fier, et aimant. On se parle chaque matin et chaque soir. C’est mon espoir, c’est mon rosier, c’est mon amour. Je ne connaissais jusqu’ici que son nom, Rose de Pushkar, et voilà qu’il m‘apparaît et que son parfum m’imprègne, abstraction d’un sentiment qui me...

Histoires simples dans un monde Kompliké, 2

Philippe Maréchal
Histoires simples dans un monde Kompliké, 2
Histoires simples dans un monde Kompliké, 2

Bon, on appelle çà un deuil. C’est un deuil bizarre. Habituellement quand on y pense, deuil, on voit çà comme à la suite du décès de quelqu’un de proche. Là, ce n’est pas pareil. Mais alors pas du tout. Ou alors, peut être bien que si, mais à l’envers. L’autre est parti. Mais alors parti. Plus rien, plus personne. Pas de son, pas d’image, pas de chair, pas de sourire, pas la gueule non plus. Plus rien, nada, rideau, silence, terminé. Ton cri, silence, ton cœur qui bat, silence. Ce n’est pas toi, c’est l’autre qui est parti. Silence. Tu pleures puis tu écoutes, silence. L’autre n’est plus là. Disparu....