Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
le monde de philippe Alors, mystérieusement, entre en existence cette chose dans laquelle il y de la joie. Krishnamurti

18 articles avec journal d'un con

Embrouilles et information, patés de tête et barbe de trois jours

Philippe Maréchal

A l'heure qu'il est les forces de l'ignoble kadhafi semblent s'attaquer aux habitants de Benghazi, soutenus par la résolution de l'ONu comme la corde soutient le pendu, ou bien plutôt à la manière de Bourvil quand dans un rôle il s'énervait contre l'injuste brutalité par l'entremise bien sentie et ridicule d'un édifiant: " ah ben dites donc! Attention hein" nul doute que le colonel aux épaulettes d'épouvante ne soit touché par les rodomontades poussives. Espérons qu'un avion, aux commandes très complexes activées par un pilote étourdi de chez nous, parte par erreur au milieu des tergiversations...

TGV m'a tuer...MAM

Philippe Maréchal

Petite phrase attribuée à Tacite, "servile en toutes choses en vue de dominer"...voilà qui illustre les remaniements en cours, et donne éclairage aux postes à pourvoir; le même Tacite qui dit que " le désir de sécurité s'oppose à toute grande et noble entreprise"...çà ne vous rappelle rien? Il est vraiment bien ce Tacite, et si je me laisse aller aux effets de manche en romain, je dirais qu'il est d'un emploi "Commode" qui lui n'était pas un meuble en bois blanc de chez Ikéa, mais un possible caractériel au poste de César...En matière de caractériels à ce poste où s'épanouissent les despotes, on...

Dernières nouvelles d'en bas

Philippe Maréchal

Dernières nouvelles d’en bas. Oyez braves gens du Royaume de la république de France. Une nouvelle chronique, à l’intention de ceux qui sont en haut et qui s’emmerdent des fois, au point de regarder au travers des jointures du plancher, ce qui se trame sous leurs pieds. Là où tombent les petites miettes sous la table. Les dernières nouvelles d’en bas, la seule info qui remonte, comme une petite mauvaise odeur, l’aigre douce, celle de ces « salauds de pauvres » , celle dont ils ne veulent pas et qu’ils retournent, les ingrats. Les ingrats, les descendants de nos ancêtres, les gueux, et qui ne connaissent...

Farinet's kiss

Philippe Maréchal
Farinet's kiss
Farinet's kiss

je t'embrasse et je te souhaite du courage et la paix dans le cœur. J'ai bien compris à tes mots depuis longtemps que tu avais une vie inaltérable à l'intérieur, quelque chose qui me dit attention, il existe une troisième porte, celle que j'envisage au fond de mon jardin, celle qui donne plein d'espérance et qui fait dire ou bien lire à ceux qui l'entrevoient, "frisson, le poil sur l'avant bras se redresse, la peau s'irise et devient chair de poule, la grâce ondule les herbes comme une brise et temps et distance s'entremêlent en donnant la vision d'une profondeur de champ telle qu'un aveugle peut...

N'importe quoique

Philippe Maréchal
N'importe quoique
N'importe quoique

M’enfin dit il où sont ils passés ceux que je ne vois plus et que j’ai oubliés ? Et pour eux où suis-je allé, sinon me faire voir au détour du néant ? Mais enfin à quoi rime cette conversation à vingt mille kilomètres heures dans cette bretelle de galaxie, entre soi même et le vide intersidéral. Je ne suis composé que d’atomes et de vide et plus encore de vide que du reste ce qui se confirme à l’aune de la vacuité de mes idées saugrenues, à poil les nœuds.

Y'a quelqu'un?

Philippe Maréchal
Y'a quelqu'un?
Y'a quelqu'un?

Et j’en reviens toujours à la même question. Que devient le temps passé et ceux qui l’ont habité, jusqu’aux parfums évanouis, aux rires en échos du bonheur, aux pleurs versés en solitaire. Où sont passés ceux qui sont morts, que sont ils devenus et à quoi donc sert toute cette comédie ? A quoi joue celui ou celle qui se prend pour un artiste, un personnage politique, un curé, un prêtre, un imam, un journaliste, un moine, un catcheur, un moins que rien, un opprimé, un sous préfet, un ouvrier, un ministre qui ferme sa gueule ou bien profère des âneries, un chanteur engagé dans une maison de disques,...

Ce matin, un lapin, a tué un chasseur....

Philippe Maréchal
Ce matin, un lapin, a tué un chasseur....
Ce matin, un lapin, a tué un chasseur....

C’est dimanche matin. Et je vous ai collé grace au titre une ritournelle pour la journée....C'est que çà canarde autour de moi. Des coups de fusils de plus en plus rapprochés. Des chiens qui aboient. Un animal traqué surement. Loupé. Loupé, loupé puisque çà canarde encore, aussitôt, aussi sec, disait la maman à la putain pour signifier toute la raideur de la spontanéité des événements tragiques. Putain de planète, çà traque, çà chasse, çà cogne, çà traine, çà déchire...Pouvez pas rester au lit ? C’est dimanche matin, faire un calin, non ? Tout seul ? Ben allez, oui, t’as l'droit aussi, masturbation...

C'est mardi, c'est l'heure du journal d'un con

Philippe Maréchal
C'est mardi, c'est l'heure du journal d'un con
C'est mardi, c'est l'heure du journal d'un con

C’est vrai qu’on se sent un peu con des fois tout en bas, dans la France d’en bas comme disaient les anciens châtelains...A suivre les péripéties et les récits de voyages des grands de ce monde, les indignations de ceux qui sont un peu moins grands et qui vont le rester et que c'est çà qui les met en colère, à suivre les aventures du jeune et élégant prince Jean, celles de son père Nicolas et tout un tas de... je devrais dire un aréopage de courtisans et collaborateurs qui se prennent les pieds dans des tapis trop épais ou bien moelleux pour leurs démarches malhabiles ou bien par manque d’éducation...

1 2 > >>